Entendu à Montréal...

Amour filial | 30 mai, 2007

Un homme parle au cellulaire en plein milieu de la rue, avec un ami à côté. Il dit au cellulaire :

– Mais là faut que je te laisse, faut que j’aille chier. C’est ça, faut que je te laisse, faut que j’aille chier.

Puis il ferme son téléphone, et dit à son ami :

– Une mère c’est pire qu’une femme.

Entendu par Simon sur la rue Adam, dans Hochelaga-Maisonneuve.

Publicités

3 commentaires »

  1. C’est sûrement le premier exemple au monde de quelqu’un qui s’envoie chier lui-même.

    Commentaire par Ostide — 31 mai, 2007 @ 12:46

  2. Ces gens-là, qui évoquent allègrement leurs besoins corporels, cherchent peut-être tout simplement à briser le dernier tabou ?

    Commentaire par P.A. — 9 juin, 2007 @ 6:26

  3. La mienne est encore pire: C’est une mère et une femme en même temps!

    Commentaire par Chucky — 29 août, 2007 @ 3:16


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

About author

Voici « Entendu à Montréal » ! Parce qu'on écornifle dans vos plates-bandes.™ Il s'agit d'un répertoire d'absurdités, de citations hors contexte et de dialogues attrapés dans des endroits publics. Vous pouvez y contribuer en nous envoyant votre citation et en spécifiant le lieu où vous l'avez entendue.

Recherche

Navigation

Catégories :

Links:

Archives:

Feeds

%d blogueurs aiment cette page :