Entendu à Montréal...

Spécial centre d’appels (1)

24 juillet, 2007
8 commentaires

Nous avons décidé de regrouper les nombreuses perles recensées par les employé(e)s de centre d’appels, citations qui ne sont pas des « overheard » (ou des « entendu à… ») dans le sens le plus strict du terme, mais qui méritent certainement mention. Voici la première partie.

***

– C’parce que j’ai commandé vot’ gel douche à la fraise…
– Oui….
– C’parce qui goûte pas la fraise.
– Euh… ben madame, vous n’étiez pas supposée le manger.

Tel que rapporté par Joëlle.

***

– Comment puis-je vous aider ?
– La lumière sur mon téléphone grignotte.
– Pardon ?
– Oui, la lumière verte sur mon téléphone grignotte !!!
– Ah d’accord : la lumière clignotte et vous voulez l’arreter de clignotter ?
– C’est ça que j’ai dit ! La lumière grignotte !

Tel que rapporté par Suzie.

***

– Désolée monsieur, je n’ai plus de billets ensemble, juste séparés.
– Mais en avez-vous des séparés, mais ensemble ?

Ou encore :

– Je n’ai plus 2 sièges ensemble.
– Ok d’abord, tu peux tu essayer de checker pour quatre ?

Rapporté par Sophie L.

***
Un superviseur de centre d’appels, aux agentes :

– Les filles… vous me videz une queue comme personne d’autre.

Entendu par Philippe.

***

– C’t’un cellulaire que j’ai depuis au moins 7 ans.
– Sept ans, ok…
– J’peux même te dire la date exacte que je l’ai acheté, j’ai le papier ici…
– …
– Je l’ai acheté le 26 juillet 2004.

Entendu en juillet 2007.

***

– Ouais bonjour, j’voudrais savoir quand est-ce que je peux étendre ma marde.
– … Euh… pardon ?! Vous appelez au recouvrement
– Ben oui, je veux savoir quand-est-ce que je peux étendre ma marde. C’est quoi les dates ?
– C’est parce qu’ici, vous êtes à l’Agence du revenu du Canada… C’est pour les gens qui doivent de l’impôt.
– Ah ben non, moi j’appelle pour le fumier. C’est quoi le numéro ?

Tel que rapporté par R.

***

– Les deux trous, pour brancher… comment on appelle ça ?
– Une prise.

***
Dans une agence de financement :

– Oui, j’aurais besoin d’un prêt de 6000$ pour refaire les seins de ma blonde.
– Euh.. un instant, je vérifie et je reviens.
(retour en ligne)
– Désolé Monsieur _____, ça ne sera malheureusement pas possible.
– Okay debord, je vais m’en passer.

Tel que rapporté par Jef.


Si Monsieur Patate le fait, fais-le donc aussi

– Quand t’es aveugle, peux-tu tricoter ?
– Ben oui !
– Comment tu fais ? tu vois rien !
– Hey ! Si Martin Deschamps passe au Match des étoiles pas de jambes, un aveugle est sûrement capable de tricoter un christ de foulard !

Entendu par Nita.


Publié dans Au travail

Les brèves de la semaine

8 juin, 2007
4 commentaires

Un gars de la construction : 

– Moi quand je fais des longues phrases, c’est parce qu’il y a plein de « câlisse » dedans…

Entendu par Pierre-Luc au marché Atwater.

***
Un enfant dans l’avion :

– Maman, comment il s’ouvre, le hublot ?

Entendu au moment du décollage, à l’aéroport Trudeau.

***
En parlant d’un talon de paie :

– Faut-tu que je vous amène mon slip ?

Entendu au bureau de l’aide sociale.

***

– Ah, tu tripes ben trop sur les gars hippies que leur but dans la vie c’est d’aller manger des peanuts au Nunavut.

Entendu par Julie au Café Campus.

***

– Lui c’est pas un homme, c’est un rect’homme.

Entendu dans l’autobus 141 Jean-Talon, direction est.

***
Regardant une fille pas très jolie sur un site web :

– Elle !? J’la fourrerrais même pas avec ta graine.

Entendu au travail par Aurèle.

***
Une dame, en parlant d’un chiot promené en laisse :

– Est-ce une naine ?

Entendu dans un parc du village gai.

***

– Si tu veux savoir si y fait chaud, va sur l’Île Ste-Hélène. Si y’a plein d’Asiatiques, c’pass qui fait beau.

Entendu par Cam.

***
En parlant de Janette Bertrand :

– Ça l’air qu’une noune, ça se lifte.

Entendu par Luc, à Verdun.

***
Un robineux :

– Okay… j’te donne mon stylo pi mon coat, pi tu m’donnes un hostie de billet de métro ?

Entendu par Danielle T. au coin Ste-Catherine et Peel.

***
Tiré d’une conversation entre deux étudiantes :

– Moi je mange pas ça du pop corn… Ça ressemble à des petits cerveaux.

Entendu par Guillaume T. dans l’autobus 460 Métropolitaine.

***
Une femme qui parle au cellulaire :

– Mon sacrament, t’as pris toutes mes économies ! 70$ sacrament ! C’est quoi tu veux ? Que je retourne faire la rue des pipes à 5 piasses ?

Entendu par Phaasm dans la 125 Ontario.

***
Une voix de femme âgée, provenant d’un cabinet de toilette :

– Du blé d’Inde ? Quand est-ce que j’ai mangé du blé d’Inde ?

Entendu par Melo dans les toilettes de l’ex-cinéma Paramount.

***
Une jeune femme à sa mère:

– Jean-Sébastien Bach, c’est-tu Beethoven ?

Entendu par Samantha sur Pie-IX.

***

– J’ai jamais vu de film d’Albert Hitchcock.

Entendu par Pierre-Luc sur la rue Fullum.

***
Un type, début trentaine, s’exclame sur la voie publique :

– Mon Dieu ! C’est Jésus qui se masturbe ! Il pleut du sperme !

Entendu par Myriosis sur la rue Peel.


Citer ses sources

5 juin, 2007
Un commentaire

-La plupart des Asiatiques de Vancouver sont japonais.
-Ben non !! Ce sont les Chinois !
-Heille ! Obstine-moi pas ! J’ai déja parlé à un Japonais qui à déja été à Vancouver !
-C’est lui qui t’as dit ça ?
-Non.

Entendu par Ben, au travail.


Si quelqu’un peut nous expliquer celle-là…

5 juin, 2007
10 commentaires

– À cause des Arabes à Paris, ils ont mis plein de lampadaires. C’est pour ça qu’on appelle ça : « la Ville lumière ».

Entendu par Ben, au travail.


Problème d’ouïe

29 mai, 2007
2 commentaires

– Penses-tu que Hillary Clinton va devenir présidente?
– Va devenir quoi?
– Présidente des États-Unis.
– Pourquoi Eric Clapton serait président des États-Unis?

Entendu au travail.


Publié dans Au travail

Rocke mon pet shop

Un collègue musicien se remémore ses débuts :

– On avait un band qui s’appelait « Alfonzo et les Girafes poilues ».

Un autre collègue se rappelle son ancien band :

– Votre groupe s’appelait comment ?
– On s’appellait Pisse de Chameau.

Entendu au travail.


Publié dans Au travail

Tir au poignet

♀ : Y’existe des groupes de masturbation.
♂ (1) : Ça existe pour vrai ça, ou c’est un mythe ?
♀ : Pour vrai. Y’a des gens qui se masturbent en groupe, comme ça.
♂ (1) : Je vois pas le point…
♂ (2) : Tu vois pas le poing, mais tu vois le poignet.

Entendu au travail.


Publié dans Au travail

De l’art du graffiti et de l’analphabétisme

11 mai, 2007
6 commentaires

– Y’en a pas de problème de graffitis à Sorel, à part quelques uns en dessous du pont.
– C’est pas surprenant. Y’a personne qui habite là !
– (insulté) Ben non ! Y’a juste 35 mille habitants ! Ça habite nulle part peut-être ?
– Ben dans ce cas-là, si y’a pas de graffitis c’est parce qui savent pas écrire !
– (air offusqué) …
– Y savent pas écrire à Sorel ! Bande d’illétrés !!!

Entendu au travail.


Publié dans Au travail

Absurdités et incompréhensibilité

7 mai, 2007
2 commentaires

-Le gars s’appelle « Quackenbush ».
-C’est un drôle de nom, ça sonne comme si c’était sorti d’un sketch de François Pérusse.
-Ça sonne comme une grosse tarte au poil.
-Une église 4 étoiles ??
-Non ! une grosse tarte au poil !

Entendu au travail.


Publié dans Au travail

Investir dans l’avenir de son quartier

3 mai, 2007
2 commentaires

♂ : Il me manque une activité artistique pour les enfants, la semaine prochaine. As-tu une idée?
♀ : Tu pourrais leur faire faire quelque chose d’utile qu’ils pourraient garder après.
♂ : Ouais, genre une seringue…

Entendu par Nita dans une école primaire d’Hochelaga-Maisonneuve.


Publié dans Au travail, Hochelaga

Les brèves de la semaine

2 mai, 2007
7 commentaires

Une cliente quelque part dans le restaurant :

– Fait qu’là j’y ai dit: « En téka, moi j’achète pas d’cadeau à ton chat ! » Tsé, heille !

Entendu par XC3N, chez Ma’am Bolduc.

***
Un gros trash à sa compagne, après le passage d’une jeune femme :

– Côlisse… y’as-tu vu la paire de mamelles ?

Entendu par Jean-Pascal dans la 125 Ontario, en été.

***
Patient insatisfait :

– Tell the doctor he can go suck some big cock.

Entendu par Silvie à l’Hôpital St-Mary’s.

***
Un gars à sa blonde, dans l’autobus :

– J’t’en train de te dire que j’trouve ça beau des tracteurs, pi toi, tout c’que tu trouves à me répondre c’est : « OK » ?!?

Entendu par Andréanne.

***
Un collègue rêveur apprécie dans le lointain ce qu’il décrit comme « une crisse de grosse grue » :

– J’ai jamais vraiment été fasciné par les pépines…

Entendu au travail.

***
Une fillette à sa mère :

– L’ambulance, c’est l’amoureuse du camion de pompiers.

Entendu par Eric aux Copains d’abord, sur Mont-Royal.

***
Un quêteux :

– Heille, t’as-tu vingt-et-une piasses pour que j’achète un lighter ?

Entendu par Maboule devant le Théâtre St-Denis.

***
Un ado au cellulaire :

– En tout cas moi je la frapperais ! J’suis rendu assez fucké pour le faire.

Entendu par Myriosis dans l’autobus 18 Beaubien.

***
Tel que rapporté par Marc-André :

Un homme dans la cinquantaine avec un air louche me suis dans le centre d’achats apres m’avoir vu faire mon épicerie. Il m’a suivi jusqu’à mon auto, et il m’a demandé : « C’tu à vendre, tes z’affaires » ?

Vécu dans le stationnement du centre commercial au coin Ontario et Bercy.

***
Un employé à un collègue réputé « courrailleux », qui vient de se faire une blonde :

– Ah ben ! T’as accroché ta graine ?

Entendu au travail par Aurèle.


Le baiser

30 avril, 2007
Un commentaire

Entendu au travail:

♀- Moi j’aide à rapprocher les peuples ! Toi, qu’est-ce que tu fais pour les rapprocher ?
♂- Je frenche des étrangères.


Publié dans Au travail

Oiseau de malheur

Femme, cinquantaine d’années:

– Un emo, c’est tu une sorte d’oiseau, ça ?

Entendu au travail par Sophie.
(NDLR: Jean-Luc Mongrain sait c’est quoi, un émo.)


Publié dans Au travail

Entrer et sortir

14 avril, 2007
3 commentaires

-Es-tu encore dans mon cul ?
– Moi ? Ça fait longtemps que j’suis débarqué.

Deux collègues jouant à un jeu vidéo pendant une pause.
Entendu au travail par Patrice.


Publié dans Au travail

9 avril, 2007
3 commentaires

– Comme « couverture », Mom Boucher aurait dû s’ouvrir une cantine : Chez Mom.
« La meilleure poutine en ville ! Même si tu l’aimes pas, elle est bonne pareille ! »

Entendu au travail.


Publié dans Au travail

7 avril, 2007
10 commentaires

Un travailleur de construction à un confrère, après un long trou dans leur conversation :

– Tsé, quand on r’garde ça, une plotte ça ressemble à du smoked-meat.

Entendu par Yann, dans la roulotte des fumeurs sur un chantier de construction à la raffinerie Shell.


Publié dans Au travail

26 mars, 2007
9 commentaires

Édition spéciale «Élections 2007».

Entendu par Marie-Josée dans le stationnement du Home Depot, rue St-Laurent :

– Je suis ni pour ni contre Charest, bien au contraire.

Entendu au travail :

– En tout cas, dans mon coin je voterai pas pour le Grec certain !
– Un Libéral ?
– Y sait rien faire ! À part dire bonjour. J’y ai parlé !
– Ah oui ?
– Heille, lui je l’ai passé au batte.
– …
– La fille du Parti Québécois, elle j’y ai même pas dit un mot…
– Ha ! Ha !
– Et pi l’autre bozo de l’ADQ, je lui ait dit : «Fourre-toi là dans l’cul ton ADQ».
– Ha ! Ha ! As-tu dit ça pour vrai ?
– Oui !!

Au sujet des femmes voilées qui n’étaient pas tenues de se découvrir le visage pour être identifiées au bureau de vote, règle qui a été modifiée après qu’une controverse ait éclatée et que l’idée d’aller voter costumé ait commencé à faire son chemin sur internet :

– Je vais aller voter avec un sac sur la tête.
– Va voter avec un masque de Scream, après avec ta vraie face, après avec un masque d’Halloween…
– Je vais aller voter avec un café turc.

Entendu par Marie-Claude dans une usine à Anjou :

– Moé chu pas raciste, mais je veux pas m’faire représenter à l’international par une tapette.

Idées pour l’avenir :

– Moi, je pars un nouveau parti. Aux prochaines élections, je pars le parti des homophobes albaniens du Québec.
– Albanais ! Albanais, pas Albaniens !
– Albanais…

Un Québécois à un Français :

– Toi, t’es du genre à voter ADQ. Ou pire : Québec Solidaire !

Entendu par Marquis, dans le métro. Une femme à une autre:

– Moi en tout cas, je vais voter pour le Cube Québécois.

Le spécial «Élections 2007» se poursuit ici


Publié dans Au travail, STM

22 mars, 2007
Un commentaire

Deux collègues masculins. Conversation de bureau :

– As-tu recu mon courriel ?
– Non.
– Okay. Je vais aller peser sur « Send » alors.

Entendu au travail par Yan la Banane.


Publié dans Au travail

Un employé pose une question à un représentant de sac à dos :

-Tu le prends comment ton café ?
-Moi je suis pas raciste, je le prends noir !

Entendu par Chen dans un bureau dans l’Est.


Publié dans Au travail

Une employée porte un décolleté, exhibant par le fait même une baleine de soutien-gorge mal postionnée. Un collègue masculin veut lui rendre service :

– Excuses-moi, mais tu as quelque chose entre les seins…
– Oui, ça s’appelle une craque.

Entendu par Marc, dans une réunion au travail.


Publié dans Au travail

Une collègue arbore un superbe col roulé bleu ciel :

— Hey ! C’est cool, aujourd’hui tu portes le même chandail que Gilles Vigneault.
— Gilles qui ?

Et ce n’est pas parce qu’elle n’avait pas bien entendu le nom de famille…
Entendu au travail par Bernard.


Publié dans Au travail

10 mars, 2007
2 commentaires

– En tout cas… j’veux pas nommer de nom, mais… le gars de Cossette, il s’est fait mettre dehors.
– C’est qui ? Steve ??
– Non, Bernard.

Entendu par P. dans une agence de pub.


Publié dans Au travail

Une collègue fait une remarque à un collègue qui vient d’entamer une bonne banane :

– T’es sérieux quand tu manges des bananes…
– Quand j’ai faim, je suis toujours sérieux !


Publié dans Au travail

8 mars, 2007
Un commentaire

Discussion enflammée entre deux collègues, qui jasent préférences musicales à huit heures du matin :

– Lâche Céline Dion pi Marcel Martel !
– Marcel Martel ? C’est qui ça ??
– Ben voyons ! Le chanteur country ! « Ma bière, mon costume de bain » !
– Ah non, pas lui ! Le père de l’autre, là ?
– Heille, c’est notre culture ça !
– Oui oui, toute une culture…
– Ben oui ! Les pantalons bruns pi les chansons country !


Publié dans Au travail

Tel que rapporté par ma collègue Tossette, les exigences d’une femme de Thetford Mines :

– Bon là jeune fille vous allez me donner vos meilleurs sièges.  J’y vais avec ma vieille mère pi j’veux pas les places où y’a des poteaux qui nous violent la vue !!!

Entendu au téléphone.


16 février, 2007
Un commentaire

Un employé fraîchement congédié salue son collègue  :

– Ça m’a fait plaisir de travailler avec toi.
– Aah ! Quoi !? Mais t’as même pas encore déjeuné !!


Publié dans Au travail

15 février, 2007
Laisser un commentaire

– Comment on écrit ça quand on veut dire qu’on a de la luminosité envers quelqu’un ?
– ???
– Tsé, avoir de la luminosité contre quelqu’un ?
– Ce serait pas de l’animosité, plutôt ?

Entendu au travail par Amélie.


Publié dans Au travail

About author

Voici « Entendu à Montréal » ! Parce qu'on écornifle dans vos plates-bandes.™ Il s'agit d'un répertoire d'absurdités, de citations hors contexte et de dialogues attrapés dans des endroits publics. Vous pouvez y contribuer en nous envoyant votre citation et en spécifiant le lieu où vous l'avez entendue.

Recherche

Navigation

Catégories :

Links:

Archives:

Feeds