Entendu à Montréal...

À quoi sert la poignée d’un six-pack ?

27 juillet, 2007
7 commentaires

Argumentation entre un commis de dépanneur sarcastique tenant à mettre le six-pack de bières du client dans un sac en plastique, et ce dernier qui juge le tout inutile :

– Non c’est beau merci, je veux pas de sac.
– Ben j’ai pas le choix de t’en donner un, sinon la police peut m’arrêter. Au pire, tu le jetteras rendu dehors.
– Ben là… c’est pas parce que je veux pas me promener avec un sac dans la rue, c’est parce que je veux pas en gaspiller un pour rien.
– Ouin, c’est vrai que c’est plate pour les arbres en plastique…

Entendu par Marilyne au Couche-Tard coin Hochelaga et Joliette.


Spécial centre d’appels (1)

24 juillet, 2007
8 commentaires

Nous avons décidé de regrouper les nombreuses perles recensées par les employé(e)s de centre d’appels, citations qui ne sont pas des « overheard » (ou des « entendu à… ») dans le sens le plus strict du terme, mais qui méritent certainement mention. Voici la première partie.

***

– C’parce que j’ai commandé vot’ gel douche à la fraise…
– Oui….
– C’parce qui goûte pas la fraise.
– Euh… ben madame, vous n’étiez pas supposée le manger.

Tel que rapporté par Joëlle.

***

– Comment puis-je vous aider ?
– La lumière sur mon téléphone grignotte.
– Pardon ?
– Oui, la lumière verte sur mon téléphone grignotte !!!
– Ah d’accord : la lumière clignotte et vous voulez l’arreter de clignotter ?
– C’est ça que j’ai dit ! La lumière grignotte !

Tel que rapporté par Suzie.

***

– Désolée monsieur, je n’ai plus de billets ensemble, juste séparés.
– Mais en avez-vous des séparés, mais ensemble ?

Ou encore :

– Je n’ai plus 2 sièges ensemble.
– Ok d’abord, tu peux tu essayer de checker pour quatre ?

Rapporté par Sophie L.

***
Un superviseur de centre d’appels, aux agentes :

– Les filles… vous me videz une queue comme personne d’autre.

Entendu par Philippe.

***

– C’t’un cellulaire que j’ai depuis au moins 7 ans.
– Sept ans, ok…
– J’peux même te dire la date exacte que je l’ai acheté, j’ai le papier ici…
– …
– Je l’ai acheté le 26 juillet 2004.

Entendu en juillet 2007.

***

– Ouais bonjour, j’voudrais savoir quand est-ce que je peux étendre ma marde.
– … Euh… pardon ?! Vous appelez au recouvrement
– Ben oui, je veux savoir quand-est-ce que je peux étendre ma marde. C’est quoi les dates ?
– C’est parce qu’ici, vous êtes à l’Agence du revenu du Canada… C’est pour les gens qui doivent de l’impôt.
– Ah ben non, moi j’appelle pour le fumier. C’est quoi le numéro ?

Tel que rapporté par R.

***

– Les deux trous, pour brancher… comment on appelle ça ?
– Une prise.

***
Dans une agence de financement :

– Oui, j’aurais besoin d’un prêt de 6000$ pour refaire les seins de ma blonde.
– Euh.. un instant, je vérifie et je reviens.
(retour en ligne)
– Désolé Monsieur _____, ça ne sera malheureusement pas possible.
– Okay debord, je vais m’en passer.

Tel que rapporté par Jef.


De l’incompréhension mutuelle et des portes d’à côté

19 juillet, 2007
4 commentaires

Cliente: Vous vendez pas des perruques ?
Commis: Des perruques ?? Pour chiens ???
Cliente: Comment ça « pour chiens » ????

Entendu par Martin, dans une… animalerie.


L’évidence

19 juillet, 2007
Un commentaire

Serveuse: Voulez-vous de l’huile épicée pour la pizza ?
Cliente: C’est quelles sortes d’épices dans votre huile ?
Serveuse: Ben, c’est de l’huile épicée aux épices dans
le fond. Là, regarde !

Entendu par Sonia, au Pizzédélic.


Ça nettoie l’oesophage

19 juillet, 2007
Laisser un commentaire

Cliente (à la barmaid): Excuse-moi, est-ce que je pourrais avoir un autre verre s’il te plaît ? Celui-là est sale.

La barmaid amène un nouveau verre, que la cliente regarde avec un air suspect, le verre étant encore plein de mousse.

La barmaid: Ah c’est pas grave. C’est pas sale, c’est juste du savon.

Entendu par Mélie l’Étoile, aux 3 Brasseurs, coin St-Denis et Émery.


Noisettes blanches d’Amérique

19 juillet, 2007
2 commentaires

Le client: C’est quoi ça, « cacaophonie » ?
L’employée: « Cacaophonie », c’est de la crème glacée au chocolat avec des morceaux de chocolat blanc et des noix de cajou.
Le client: Han ! Les morceaux blancs c’est des noix ! Sont ben hot !

Entendu par Noémie, au Bilboquet.


Objet d’utilisation courante

10 juillet, 2007
4 commentaires

Une dame âgée, à la cosméticienne:

– C’est ou.. tsé là… l’affaire qu’on s’met su’ l’d’sour de bras ?

Entendu par Sophie au Jean-Coutu, coin Bordeaux et Mont-Royal


Monsieur susceptible

6 juillet, 2007
6 commentaires

Un vendeur de chaussures vante sa marchandise :

Le vendeur : Ce sont tous des « neufs » ça monsieur.
Le client: Je l’sais que mes souliers sont vieux ! Pas besoin de me le faire remarquer !
Le vendeur: Je parlais de la grandeur, monsieur…

Entendu par Sophie L., à une vente trottoir sur l’avenue du Mont-Royal.


Une boîte de cigares avec ça ?

6 juillet, 2007
3 commentaires

Une jeune femme paie un test de grossesse au Jean Coutu.

Le caissier: C’est tu une bonne ou une mauvaise nouvelle que t’achète ça?
La femme (un peu décontenancée) : Je peux-tu ne pas répondre ?!

Entendu par Karma au Jean Coutu, coin Mont-Royal et Bordeaux.


Sticky Fingers

– Ouais mais je vais tout me coller les mains avec ça !
– Ah ben, vous savez monsieur : les bonnes choses de la vie sont toujours un peu collantes.

Entendu par Gab et François au Marché Jean-Talon.


Une promotion pas très claire

Fille: Votre crème glacée est 2 pour 1 ? Ça veut dire quoi ?
Commis: Deux cornets pour le prix d’un cornet.
Fille: Mais est-ce que je vais avoir 2 cornets?

Entendu par Sophie B. chez Sucre Bleu, coin Crescent et de Maisonneuve.


Indécision et perspectives d’avenir

26 mai, 2007
7 commentaires

Une cliente indécise, devant l’étalage à muffins :

Cliente : Je sais pas ce que je veux…
Employé : Comme muffin, ou dans votre vie en général ?

Entendu au café Second Cup de la Place Dupuis.


Logique implacable

Un individu plutôt égaré persiste dans ses tentatives d’obtenir un café gratuit, et raconte ses déboires au gérant indifférent, très affairé à réparer la caisse défectueuse : 

– Ça se peut tu ?? Non mais, les jeunes sont-tu rendus malhonnêtes !?
– S’ ils vous ont volé, ça veut dire qu’ils sont pas honnêtes, monsieur.

Entendu au café Second Cup, coin Parc et Milton.


Bonne conduite

24 mai, 2007
2 commentaires

Le client : Ouais… le livre, y’est pas mal gros… tsé pour lire dans le métro.
La libraire : Pour lire au volant aussi.

Entendu par Alexis et Laurie au Archambault Place-des-Arts.


Une belle grosse famille

27 avril, 2007
6 commentaires

Vendeuse : C’est une belle grande table pour une famille, ça, madame.
Cliente : J’sais pas. J’suis pas encore sûre…

La vendeuse place sa main sur le ventre de la cliente.

Vendeuse : Surtout avec le bébé qui s’en vient dans cette belle grosse bedaine là.
Cliente : C’est parce que j’suis pas enceinte.
Vendeuse : Haaaa! Je m’excuse madame. Je suis vraiment mal. Je sais plus trop où me mettre là…
Cliente : C’est pas grave, ça arrive souvent. Vous irez vous plaindre aux designers qui font du linge trop stretch pour les grosses comme moé.

Entendu par Nita dans une boutique à Place Versailles.


Peut-être l’autobus ?

27 avril, 2007
3 commentaires

Un couple âgé chez l’oculiste. Monsieur doit passer un examen s’il veut renouveler son permis de conduire.

Oculiste: Votre femme conduit ?
Homme: Pas l’auto…

Entendu par Jacques.


Avec beaucoup de tact

25 avril, 2007
3 commentaires

Une cliente aborde la cosméticienne :

– Bonjour, je voudrais avoir ce nettoyant pour le visage.
– Lequel ? Celui contre l’acné ?
– Oui c’est ça.
– Voilà. Est-ce que c’est pour vous ? Vous avez de l’acné ?
– …
-Ah ben oui c’est pour vous ! Je vois que vous avez pas mal de boutons dans le visage. Ici… et là… et là…
-Donnez-moi donc la bouteille !!!

Entendu par Steph chez La Baie sur Jean-Talon.


Ça commence mal

Un employé et un client :

– Appelez au département de facturation.
– Ouf… laissez faire, je serai jamais capable de prononcer ce mot-là…


Inversion

14 avril, 2007
Un commentaire

– Merci d’avoir attendu infiniment.

Entendu par Philippe lors d’un appel au service à la clientèle de Sympatico.


10 avril, 2007
2 commentaires

Une vendeuse à une cliente :

– L’hiver est moins froid que d’habitude à cause du chauffage de la planète.

Entendu par Brigitte dans un commerce de la Plaza St-Hubert.


Un client, au comptoir où l’on sert des repas du midi pour emporter : 

– Qu’est-ce qui a de bon à manger aujourd’hui ? … À part votre poulet, qui est dégueulasse.

Entendu au supermarché Métro des Galeries du Parc.


Dans la section des vins étrangers à moins de 15 dollars, un couple essaie de chosir une bouteille de rouge :

La femme (à son mari) : Prends un merlot. On se trompe jamais avec un merlot, c’est toujours bon !
Le conseiller SAQ : Le merlot est un cépage …
La femme : Un quoi ?
Le conseiller SAQ : Une sorte de raisins… Il y a différentes catégories de merlot …
La femme (à son mari à nouveau) : Ah … Prends un merlot pareil ! C’est toujours bon …

Entendu par Nathalie dans une succursale de la SAQ.


Tel que rapporté par ma collègue Tossette, les exigences d’une femme de Thetford Mines :

– Bon là jeune fille vous allez me donner vos meilleurs sièges.  J’y vais avec ma vieille mère pi j’veux pas les places où y’a des poteaux qui nous violent la vue !!!

Entendu au téléphone.


5 mars, 2007
6 commentaires

Un homme moustachu demande :

– Est-ce que vous avez des rabais pour les gens qui ont une moustache ? Parce que c’est tellement laid vous savez, on devrait avoir des compensations.

Entendu dans une librairie sur Ste-Catherine.